Quand la créativité n’en fait qu’à sa tête

Perso

Processus créatif

La créativité est souvent insaisissable. Mes articles et les textes que je publie sur les réseaux sociaux, ont mariné, quelques jours pour les plus pressés, des semaines, voir des mois pour les plus goûtus. Je ne suis pas du genre à me dire, tiens je vais écrire un article et le publier, là tout de suite.

Mon inspiration et ma créativité ne fonctionnent pas sur commande. La créativité est plus subtile, vacharde, une vrai emmerdeuse parfois. Parce qu’elle surgit au moment où je vais éteindre mon ordinateur et qu’il est déjà minuit (je suis un oiseau de nuit, mais quand même), elle me susurre à l’oreille ce soir où je suis crevée et n’ai qu’une envie, m’endormir. La créativité et l’inspiration s’invitent dans mes insomnies. Il est rare que je regarde ma to do list et me dise :

– Qu’est-ce que j’ai à faire ? 

– Ah oui, écrire deux articles, allons-y.

La créativité ne se commande pas. elle vient quand elle veut.

créativité
© Photo: Raf Cramatte

L’inspiration et la créativité s’invitent à toute heure

Mon inspiration et ma créativité sont rebelles et maintenant je les accueille. J’accepte de ne pas éteindre mon ordinateur pour inscrire tout ce qui vient de surgir. J’accepte de sortir mon cahier et d’écrire au coin de mon oreiller à 3h du matin à la lampe frontale pendant que l’amoureux qui dort du sommeil du juste émet à peine quelques grognements.

– Ah bon tu t’es réveillée cette nuit ?

Quand la petite maligne se pointe alors que je marche dans la rue et que, erreur je n’ai pas pris de cahier, je pianote frénétiquement dans les notes de mon téléphone avant que les mots précieux ne s’en aillent, à jamais parfois. Je suis malade si je lis un livre en route, par contre l’inspiration m’a appris que je pouvais écrire un peu.

C’est quoi ma discipline d’écriture ? La réponse est clair, je n’en ai aucune.

Ma technique : le lâcher prise et la déconnexion. Plus je mets mon cerveau en vacances mieux cela fonctionne. Me presser comme un citron est le meilleur moyen pour que je ne crée rien et n’aie pas d’inspiration

Les conditions propices à la créativité

Certains conditions et environnement fertilisent toutefois mon imaginaire. Je suis plus inspirée quand je passe du temps en nature qu’en ville. Quand j’ai des discussions intéressante avec mes proches ou des personnes que je rencontre. Quand je vois des images qui me touchent. Quand j’observe une scène de la vie. Des enfants qui jouent, des adultes qui interagissent, des animaux qui sont pleinement dans le présent. La vie quotidienne et les interactions en tout genre m’inspirent beaucoup.

Quand je dis qu’elle s’invite à toute heure, cela n’est pas tout à fait exact, elle a une légère préférence pour le soir. Les interactions avec les autres et mes observations favorisent le processus, m’apportent de la matière, me permettent d’écrire le brouillon. Le silence est ensuite un de mes meilleurs amis pour créer, peaufiner, ajuster, améliorer. Il m’aide à donner vie et finaliser un projet. J’en parle d’ailleurs dans cet article.

Je peux parfois aussi stimuler ma créativité par le mouvement. Si je passe trop de temps devant l’ordinateur, sans bouger, les idées se figent. Une balade, une séance de yoga, quelques mouvements de dansent permettent d’activer mes neurones et de faire revenir les idées.

Le meilleure recette pour moi est un juste équilibre entre interactions sociales et moments de calme dans le silence.

Aujourd’hui j’ai accepté d’écrire quand l’écriture vient à moi et non le contraire. Un joli rappel que tout ne se planifie pas dans la vie.

Et toi ? Comment fonctionne ton processus créatif ? Raconte-moi en commentaire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Envie de me lire en privé ?

Dans ma newsletter, je souhaite partager mes écrits avec toi qui as choisi et qui as vraiment l’envie de me lire. 

J’y développe plus longuement certains thèmes que sur le blog. Dans ces courriers virtuels j’aborde des sujets variés qui me tiennent à coeur. J’en parle dans la lettre d’introduction.

Je te propose donc de t’inscrire, sans obligation de continuation. Si la première missive  que tu reçois te plaît et te donne envie de lire les suivantes, attend simplement qu’elles arrivent dans ta boîte. 

Tu as également la possibilité de cocher la case pour être informé/e des nouvelles publications sur le blog.