Un livre d’or audio pour mémoire de votre événement

Découvertes

livre-d-or-mariage

Exit le bon vieux livre d’or papier pour garder un souvenir mémorable de vos événements de vie, place au souvenirs audio, mémorisés dans un téléphone ancien. Pour moi qui aime l’écrit, forcément cela me fait un pincement, j’ai toutefois trouvé le concept « Après le bip » tellement canon que j’ai eu envie d’en savoir plus et de partager son histoire avec vous. J’aime raconter des histoires et celle-ci en vaut la peine.

Allo Aline, tu m’entends ?

C’est à travers des smartphones tout ce qu’il y a de plus actuels que nous nous contactons avec Aline (Je ne peux m’empêcher de vous raconter le contexte de cette interview avant d’entrer dans le vif du sujet).

Alors que nous avons fixé un rendez-vous en viso, via une application moderne dont je tairai le nom, rien ne fonctionne. Je la vois s’agiter, elle me voit, mais l’on ne s’entend pas. On ne peut même pas dire qu’il y a de la friture sur la ligne, c’est silence radio. Nous finissons par réussir à nous joindre grâce à la magie des ondes et une autre application à travers laquelle on se contentera de s’écouter. Nous nous tairons de temps en temps, au passage de quelques tunnels. Aline entrepreneuse aux multiples casquettes (elle gère deux agence AM weddings et wed and rock) profite d’un trajet en train pour me parler du concept qu’elle a monté avec sa comparse Charlotte. Rien ne vaut un bon vieux téléphone, toutes deux devrait être d’accord avec moi.

La collaboration de deux amies

Entre Charlotte et Aline, c’est tout d’abord une histoire de mariage. A moins qu’il ne s’agisse avant tout d’amitié. Difficile de dire tellement les deux sont liées. Elle se rencontrent lors d’une formation de wedding planer. Aline souhaite en faire son métier, Charlotte mieux connaître comment cela fonctionne, afin d’ajouter une corde à son arc. Sa spécialité c’est la pâtisserie et elle compte bien continuer à exceller dans cette voie. La formation à peine terminée, Charlotte se fiance. Pour elle c’est l’évidence, son amie Aline organisera son mariage.

Aline a un vieux téléphone sympa chez elle, elles pourraient l’utiliser comme élément de décor. C’est sympa, sans plus. Jusqu’au jour où Aline trie des souvenirs de famille. Elle tombe sur une vidéo dans laquelle apparaît sa défunte grand-maman qui faisait des blagues très drôles. Qu’est-ce qu’elle ne donnerait pas pour la ré-entendre encore et encore. Une graine est plantée, elle parle avec Charlotte, l’idée est née. Elles vont créer un livre d’or audio avec un vieux téléphone.

La technique

Aline rentre chez elle euphorique et enthousiaste. Elle partage leur idée à son compagnon. Réponse de ce dernier : « C’est nul, cela ne fonctionnera jamais ». A force d’arguments et de réflexions sur le moyen de donner vie au concept, sans même s’en rendre compte le compagnon d’Aline est embarqué dans l’histoire. Il se prend au jeux et passera des soirée entières à chercher des solutions techniques.

Test, test, un deux, un deux

Deux mois et 300 tests plus tard, le téléphone fonctionne pour le mariage de Charlotte. Elles ont pensé à tout. L’appareil a gardé son haut parleur d’origine, afin que l’on entende le grain. Le micro garde aussi un léger bruit d’époque, mais est filtrant afin que des messages soient clairement audibles, même dans un environnement bruyant.

Le tout premier prototype, « Sony » de son petit nom, était le premier téléphone des grands-parents d’Aline (son autre grand-maman, qui est toujours parmi nous) quand ils se sont mis en ménage. C’est donc à elle que revient l’honneur de laisser le premier message, à la suite duquel elles ajusteront le système.

Laissez-nous un message

En décrochant, l’utilisateur déclenche un message pré-enregistré par les hôtes de la fêtes. Il est suivi du traditionnel bip, que ceux qui ont vécu l’époque des répondeurs connaissent bien. C’est parti, l’invité a deux minutes à sa disposition. L’enregistrement s’arrête automatiquement passé ce délai, ou au moment où l’utilisateur raccroche.

Messages mémorisés sur supports de qualité

Une fois l’événement passé nos deux standardistes s’activent pour livrer les messages. Vous avez le choix de les recevoir sous forme de fichier numérique ou de deux supports physiques. Une jolie clé USB ou un vinyl en plexi transparent très classe. Aline et Charlottes ont à cœur de travailler avec des fournisseurs locaux, les clés sont gravées et montées à Lausanne. Les vinyls auprès d’un artisan à Monthey. Ils sont tellement chic que certains clients qui n’ont pas de lecteur chez eux les choisissent pour la beauté de l’objet.

Les téléphones et leurs scénographies

Vous avez à l’heure actuelle le choix entre trois modèles. James, le passe partout né en 1980, dans sa petite robe noire. Marc distingué dans son costume blanc et Sony l’impertinent de la bande avec sa tenue orange, un grand classique des années 70. La famille va s’agrandir bientôt avec un modèle encore plus hors du commun….

Vous avez l’option de recevoir le téléphone seul avec sa notice explicative accordée au design de la décoration de votre événement, de choisir une scénographie simple, ou plus poussée, imaginée par Charlotte. Vous pouvez aussi demander une scénographie conçue spécialement pour vous, dans le style de votre événement.

Dans la pratique

Si vous souhaitez profiter d’une de ces merveilles pour votre mariage, votre anniversaire, un baptême, un départ à la retraite ou tout autre événement de vie, c’est très simple. Vous contactez Après le bip, Aline et Charlotte vous feront parvenir une brochure décrivant les options possibles. Vous faites votre choix.

Deux semaines avant votre événement, vous enregistrez votre message d’accueil qui sera programmé dans le téléphone de votre choix. Vous le recevez par la poste, ou avez la possibilité de passer le chercher à Lausanne ou Genève, deux jours avant votre événement. Vous le retournez dans les deux jours suivants. Une étiquette retour est fournie avec le paquet.

Le jour J, vous le branchez et cela fonctionne. Vous n’avez aucune manipulation à faire.

Les tarifs commencent à 450.- CHF. Le prix dépend de l’option choisie et du support sur lequel vous souhaitez recevoir les messages.

Aline arrive à destination (souvenez-vous, elle m’a raconté tout cela dans le train) en même temps que notre appel se termine. Le temps pour elle de me glisser à l’oreille, qu’après le bip va devenir international et ouvrir une antenne à l’étranger d’ici l’an prochain…..

Alors le concept vous tente ?

Pour contacter Aline et Charlotte, pas de message après le bip. Ecrivez leur un petit mot par e-mail et le tour est joué.

apres-lebip.ch

© Crédits Photo:

Photos d’Aline et Charlotte : Mathilde Anceaume

Photos des téléphones: Céline Mercier

0 commentaires

Soumettre un commentaire